mardi 30 août 2016

Yesss! de Romaric Galonnier

Descriptif éditeur


Seule la communication entre les personnes sauvera l’humanité d’elle-même ! Le professeur Emmet BLUE, savant un peu fou mais génial, en est convaincu. Il a donc inventé une expérience pour augmenter notre compréhension mutuelle. ses étudiants doivent  traduire une association de deux images en un seul et même concept, susceptible d’être compris par les autres.
Serez-vous les plus brillants disciples du professeur BLUE ? Yesss !
1 principe : faire découvrir 2 images parmi 7 en utilisant un seul mot.
2 modes de jeu  : un collaboratif et un compétitif.
Yesss! est un jeu d'ambiance et de communication, un jeu drôlement fin et finement drôle. En tout cas , c'est ce qu'on voulait faire !
Le jeu est très accessible et s'explique en 30s. 

Mode compétitif :
Donner une paire d'image pour essayer de le "piéger".
Trouver le meilleur mot.
"Débriefer" joyeusement les trouvailles des autres et les siennes.



Mode collaboratif :
Avoir la tension du contre la montre.
Jouer en équipe.
Se spécialiser en "découvreur" de mot ou en " trouveur" de paires d'images.

La fiche du jeu sur le site de l'éditeur (Blue Cocker), sur trictrac et sur boardgamegeek.

Le dos de la boîte vachement plus parlant que le blabla ci-dessus (issu du site internet de l'éditeur).

Ma critique 

J'adore ce jeu !
Il faut trouver un mot pour faire deviner deux images à la fois, qui n'ont a priori rien à voir. Il faudra vraiment avoir des idées un peu ou très tordues, et surtout éviter de faire penser à une des autres cartes présentes.

Le jeu propose deux modes de jeu : un modes compétitif qui (en plus d'ajouter en système de point qui tient la route) fait que notre voisin va sélectionner pour nous une paire à faire deviner aux autres (et donc, dont les deux images n'ont généralement aucun rapport de prime abord) et un mode coopératif que je trouve moins convainquant mais que l'on joue (ou une version simplifiée) facilement sur un coin de table ou pour faire découvrir le principe du jeu.

En mode coopératif, c'est souvent bien malin car on se retrouve à devoir faire des associations d'idées non triviales en utilisant des association d'idées tordues ou des homonymes. Il faut penser "outside the box" et ça c'est vraiment chouette et ce que j'attends d'un jeu comme celui-ci. Et pour ceux qui bloque trop et que ça stresse la règle du retour à l'envoyeur propose un pis-aller pas vexant, pour une fois. En mode coop (ou en mode "on joue sans règle on tire au pif une paire à faire deviner et on compte pas de points") on tombe des fois sur des paires faciles pas palpitantes et des fois sur des casse-têtes.

Le matos par contre est pas top : les points de victoire sont tout petits, et les tuiles indiquant les paires de cartes pourraient aussi être plus grandes et un peu plus claires (on a tendance à y voir un nombre à deux chiffres la première fois). Les réglettes de votes fonctionnent bien mais demande une explication (et le côté double-face perturbe des fois certains joueurs). Le dos de la boîte est top par contre, il permet presque d'expliquer les règles sans avoir rien à dire, et avec des propositions "bon esprit".

Ma note : 5/5, un coup de cœur malgré un matos un peu améliorable et un style graphique adapté mais dont je ne suis pas si fan.

Contrairement à Codenames qui fait bien plus parler de lui, je trouve qu'ici on se retrouve moins souvent avec des indices plats et qu'il faut se triturer les méninges de manière plus satisfaisante. Bon, par contre le matos est moins bien conçu.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire